9 – 11 May 2022
Sheraton Grand Conakry Hotel,
Conakry, Republic of Guinea

Démarrage des travaux de construction du plus long tunnel ferroviaire de Guinée

Démarrage des travaux de construction du plus long tunnel ferroviaire de Guinée

(Agence Ecofin) – En novembre 2020, la Guinée a autorisé le consortium SMB-Winning à construire un chemin de fer SGR de 679 km, en contrepartie de droits miniers sur le plus grand gisement de fer d’Afrique. Le tandem devra aussi ériger, au sud de Conakry, un port en eau profonde de 80 millions de tonnes par an.

C’est le vendredi 19 mars à Madina Oula dans la préfecture de Kindia, que le ministre guinéen des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, a procédé au lancement officiel des travaux préparatoires en vue de la construction du tunnel de Kindia. Il s’agit d’un ouvrage du chemin de fer de 650 à 679 km devant relier la zone minière des blocs 1 et 2 de Simandou dans la préfecture de Kérouané (sud-est de la Guinée), jusqu’à la presqu’île de Matakong – à quelque 50 km au sud de Conakry – où sera érigé le port en eau profonde dans la préfecture de Forécariah.

Sa réalisation s’inscrit dans le cadre de la mise en valeur des gisements de minerai de fer par le consortium SMB-Winning – formé par l’armateur singapourien Winning Shipping, le producteur chinois d’aluminium Shandong Weiqiao, le spécialiste franco-guinéen de transport et logistique United Mining Supply (UMS), et le groupe Yantaï Port.

Selon le calendrier prévisionnel, la réalisation de cet ouvrage de 11,6 km est prévue pour durer environ 34 mois : 3 mois pour la période préparatoire (1er mars  au 31 mai 2021) ; 30 mois pour les travaux proprement dits (1er juin 2021 au 17 janvier 2024) ; et 15 jours pour la réception de l’ouvrage (18 janvier au 2 février 2024). Un second tunnel, d’une longueur totale de 8,95 km, sera construit dans la sous-préfecture de Ouré-Kaba dans la région de Mamou.

« La mise en service de cette ligne ferroviaire sera destinée à l’évacuation du minerai de fer de Simandou, mais servira aussi de voie de transport pour d’autres ressources minérales, agricoles et forestières, le long cet axe […] Ce chemin de fer constituera un corridor économique reliant l’intérieur de la Guinée à ses ports côtiers », a déclaré le président du conseil d’administration de Winning consortium Simandou ((WCS), Sun Xiushun,

Pour rappel, l’ensemble du projet Winning Consortium Simandou porte sur un investissement estimé à 15 milliards USD – pour la mine, la voie ferrée, la plateforme portuaire multimodale à Matakong d’une capacité de 80 millions de tonnes par an, l’aciérie d’une capacité de 500 000 tonnes et la création d’un corridor de croissance agricole, le long de la voie ferrée. En termes d’emplois, le projet créera plus de 30 000 emplois directs en phase de construction. En ce qui concerne les emplois indirects, ils pourront atteindre 65 000 en phase de construction et 20 000 en phase d’exploitation. Le ministère des Mines et de la Géologie estime que les revenus directs de l’Etat seront de l’ordre de 15,5 milliards USD sur la durée de la convention. Il est prévu le transfèrement gratuit des infrastructures portuaires à l’Etat au bout de 35 ans d’exploitation.

Romuald Ngueyap

Lire aussi :